Foire aux questions

Avec 850 boîtes de conserves, on fabrique un lave-linge et avec 250 canettes on fabrique le cadre d’un vélo. Une tonne de bouteilles en plastique récupérée permet d’économiser 650 kg de pétrole brut et 300 kg de gaz naturel.

Le camion poubelle a 2 compartiments distincts, séparés et étanches, l’un pour le tri l’autre pour les ordures ménagères. Des déchets ainsi séparés sont déposés sur un centre de transfert dans deux alvéoles différentes avant de repartir vers leur site de traitement. Les sacs de tri collectés sont ensuite orientés vers le centre de tri d’Aspach (68) pour le recyclage et les ordures ménagères et vers l’usine d’incinération de Strasbourg (valorisation énergétique).

Ramasser ensemble les déchets permet d’économiser des kilomètres, du carburant et de limiter ainsi les gênes de la circulation et la pollution.

Industriels, commerçants, pouvoirs publics, collectivités locales, associations etc. : tout le monde a une responsabilité dans la production des déchets. Des actions de réduction des déchets à la source (emballages notamment – création d’écorecharges – suppression de suremballages – vente au détail et vente en vrac – etc.) sont nombreuses. Il existe aussi des solutions de réemploi des objets (recycleries – bourses d’échanges – dons – sites de ventes d’occasion …). Ce combat concerne tout le monde.

Vos emballages ont de la valeur ! Les emballages que vous triez sont collectés et apportés en centre de tri, où ils sont séparés par famille de matériau (papier-carton, acier, aluminium, plastique). La revente de ces matériaux à des recycleurs permet de contribuer au budget «gestion des déchets » de la collectivité. A contrario, une tonne d’emballages traitée avec les ordures ménagères représente aujourd’hui une charge pour la collectivité et un gaspillage des ressources naturelles.

Les sacs de tri sont mis à disposition des usagers au sein de distributeurs automatiques présents au sein des déchèteries (lien vers la page déchèteries particuliers). En plus de cette fourniture, les sacs de tri pourront être distribués par le Délégataire dans le cadre de points de distribution ponctuels, selon des lieux et des plannings de distribution consultables par les usagers sur le site internet de la Communauté de Communes du Pays de Sainte Odile : https://www.cc-paysdesainteodile.fr/.

Les personnes à mobilité réduite qui sont dans l’impossibilité de se rendre à ces points de distribution et/ou distributeurs, devront le signaler auprès de la Communauté de Communes du Pays de Sainte Odile afin de disposer d’une dotation de sacs de tri en porte à porte.

Tout au long de l’année, des sacs de tri sont disponibles auprès du Service Client situé dans les locaux de la Collectivité.

Si une consommation anormale est constatée sur l’année en cours, le Service Client se réserve le droit de ne plus remettre de sacs ou de suspendre l’accès aux distributeurs.

Lorsque vous bénéficiez d’un bac, votre abonnement inclut 30 levées. En fonction de vos habitudes de consommation, vous pouvez utilisez des levées supplémentaires qui seront facturées en plus de votre abonnement au service selon les tarifs en vigueur ( lien vers grille tarifaire)

Dans les immeubles, il n’a pas toujours été possible d’équiper chaque appartement de son propre bac, faute de place. Des bacs collectifs ont été installés, ils sont uniquement affectés à l’adresse. La dotation est d’un bac pour 4 personnes. Ils sont numérotés et équipés d’une puce électronique unique.

Pour les bacs collectifs, l’ensemble des collectes est enregistré pour tous les bacs de l’immeuble. Au 31 décembre de chaque année, le système de gestion divise le nombre de collecte par le nombre de bacs en place. Si le résultat dépasse le forfait inclus dans la Redevance Incitative, l’ensemble des foyers qui utilisent les bacs est facturé de la part incitative.

Afin de permettre aux habitants de la Communauté de Communes du Pays de Sainte Odile de pouvoir donner une seconde vie à des objets encore en bon état, des espaces dédiés sont prévus à cet effet en déchèterie, en partenariat avec Emmaüs Scherwiller.

Un emballage permet de protéger un objet ou un aliment. Le tri des emballages ne concerne pas les objets (jouets, stylos ou paniers à linge) ni la vaisselle ou les cagettes.

Oui tous les emballages. Les nouvelles consignes concernent essentiellement les emballages en plastique. Jusqu’à présent le recyclage se limitait aux bouteilles et aux flacons, à partir du 1er janvier tous les emballages en plastique se trient : pots, barquettes, sachets, blisters, sacs plastiques …

NON, les bouteilles et pots en verre doivent toujours être déposés dans les conteneurs prévus à cet effet. Ils ne doivent pas être mélangés aux autres emballages. Lors de la séparation des matières (papier, cartons, …) au centre de tri, une partie des opérations est manuelle. La présence de verre dans le tri blesserait les opérateurs.

NON. Il suffit de bien les vider. Les laver revient à gaspiller de l’eau, ressource naturelle très précieuse. Pour les cartons à pizza, pâtisseries … s’ils ne sont ni tachés ni gras ils peuvent être positionnés dans les emballages. Dans le cas inverse, il faut les mettre dans les ordures ménagères résiduelles.

En vidant bien les emballages et avec un ramassage toutes les semaines, il n’y aura pas de mauvaises odeurs.

Surtout pas, imbriquer les emballages les uns dans les autres rend le recyclage impossible. Chaque emballage est composé d’une matière particulière. Pour être recyclé, le centre de tri doit pouvoir identifier la matière de chaque emballage, s’ils sont emboités cette opération n’est pas possible. Les emballages sont alors considérés comme une erreur.

Bien vissés, ils peuvent être laissés sur les bouteilles et les flacons. Seuls, ils seront refusés car trop petits sur les usines de tri. La collecte des bouchons pour l’association Bouchons Bonheurs 67 est en place dans les déchèteries d’Obernai et de Krautergersheim.

Avec l’arrivée des nouveaux emballages recyclables, la dotation en sacs de tri est revue à la hausse (+33 %). Les rouleaux de sacs de tri sont désormais composés de 40 sacs de 50 L contre 30 sacs précédemment.

Il est primordial de ne pas polluer votre sac de tri, votre bac à couvercle jaune ou votre conteneur enterré de tri des emballages.

En cas de doute :

Si le doute persiste, déposez votre emballage dans le bac ou le conteneur d’ordures ménagères résiduelles. Les erreurs de tri représentent un coût important pour la Communauté de Communes et donc pour l’usager.

Pour répondre aux objectifs de développement durable fixés par la Loi de Transition Écologique et de Croissance Verte (LTECV) qui prévoit, notamment, une diminution de 10 % des quantités de déchets ménagers et l’amélioration des performances de tri (objectif 100 % des emballages plastiques recyclés en 2025). Progressivement, c’est tout le territoire national qui sera concerné d’ici 2022.

Oui, pour vous, vos enfants et petits-enfants etc. Avec ce nouveau geste, vous contribuerez à préserver les ressources naturelles et limiterez l’émission de gaz à effet de serre. Aujourd’hui la moitié de l’acier est produit à partir d’acier récupéré et 30% de l’aluminium provient du recyclage des canettes.